Vendredi 04 Septembre 2015 – 18h30

Vent:   si vent il y a eu, nous avons été plus occupé par la Mer:  nonchalante, non je plaisante!!!. Températures: ça reste sympa sur le sable et dans l’eau! Indice d’Aisance: sympathique, encore une plaisanterie !  Nombre de néoprènisés:  un peu moins de 70  dont une poignée de baptêmes bien accommodés!

Mémoire, Mémoire, dit moi? te souviens tu d’une sortie comme celle que nous de vivre?” Je vous rassure, elle n’était pas dantesque, loin s’en faut! mais elle secouait comme une rentrée scolaire. “Mémoire, Mémoire, puis-je puiser dans ta besace de souvenirs de longes chahutées, pour illustrer notre sortie?”  2015,2014,2013, voila! 2012 pas tout à fait ensevelie sous les balanes, moules et autres coquillages dunkerquois. Découvrons ensemble la recette que nous avons mise au gout du jour et dégustée hier soir entre longeurs:

« L’amarinade de Longe Coteux”;  “Prenez une bonne poignée de volontaires, bardez les de combinaisons, gants et bottillons, certains préfèreront un shorty, la recette n’en sera pas moins goûteuse.  Ajoutez quelques maillots verts et des blancs pour corser la préparation. (utilisez des maillots blancs mais pas trop, signe d’une maturité certaine). Les faire mariner dans quelques consignes de sécurité, pas trop longtemps, au risque d’une dispersion de votre préparation… Plongez immédiatement ces longe-Coteux dans une eau de mer fraiche et tourbillonnante. L’écume en surface sera un bon signe que le court-bouillon est prêt. Préférez une ambiance crépusculaire. Cela ne changera pas le gout, mais apportera de la longueur en bouche. Tout en les maintenant grouper, assurez-vous de bien secouer l’ensemble, dans les déferlantes et le ressac pendant une petite heure. Attention aux objets flottant qui pourraient perturber le bon déroulement de notre recette (bouteille en cuivre, caisse de bois à la dérive, méduse solitaire…). Pour finir, sortez les Longe-Coteux de l’eau de mer et passez les sous une douche bien chaude. Réservez pour une prochaine Longe! ». un savoureux Bonheur. BTh