Vendredi 29 Novembre 2013 – 18h30

Vent: ça souffle! Oh oui! , Direction Nord-Ouest,  50km/h,  Mer: “Vagounettes” passant régulièrement par dessus la tête,  Marée haute 21h56,  Coefficient 58  Températures: Air (ressenti) 9 – Eau 11  Indice d’Aisance: XX/9 Nombre de courageux: 26

 

Le vent mugit, la mer rugit et le sable se sauve de la plage fuyant, sous le vent, l’écume qui le mord à belles dents. Les derniers lambeaux de clarté se sont enfuis loin dans l’ouest lorsque 26 pingouins bardés de néoprènes s’engagent dans une mer remuante.

Les nuages clairs s’étirent  sous la poussée d’un vent mordant. Ils sont le reflet dans l’obscur firmament de cette écume qui nappe la mer dunkerquoise.

Vague après vague, nous avançons vers Dunkerque. Chaque pas s’ancre dans un sable qui fuie nos efforts.  Ce soir la mer ne se livre pas facilement.

La fraicheur de l’eau disparait dans l’effort de la progression, face à un courant solide.

Elle se rappelle à notre souvenir, lorsqu’une vague traitresse parmi d’autres, s’insinue entre la combinaison et la peau…

Deux longes vaillamment, se sont élancées. Ballotées, elles encadreront le Grand Pavois à l’allée avant de se replier pour un retour responsable plus léger mais tout autant chahutées.

Un bonheur au gout de bravoure. BTh