Mercredi 4 Décembre 2013 18h30

Vent: 24 km/h , du Nord-Ouest,  Rafales; n’exagérons pas!
Mer: Vagues déferlantes quand elles y pensent,  fin Marée descendante 20h22,  Coefficient 102
Températures: Air (ressenti) 7 – Eau 11
Indice d’Aisance:  XX /9
Nombre de participants: 53 dont 3 baptêmes

Dans l’obscurité, du haut de la digue, nous entendons la mer vocaliser, mais elle ne vocifère plus! Le vent présent a perdu de sa voix, laissant le sable endormi sur la grève!

Nous marchons sur des milliers de couteaux qui craquent sous nos pas comme des gâteaux secs. Enfin le bord de mer se distingue dans la pénombre.

Dans cette fin de marée descendante, pour éviter les restes du “Lorina” masqués dans les vagues, nous prenons l’eau plus à l’est. Les longes se forment, s’engagent et se dispersent dans l’obscurité.

L’horizon disparait dans une brume légère mais suffisante pour mêler et confondre ciel et mer. La houle profonde avance ainsi masquée, ne se dévoilant qu’au déferlement sur les longes. Ses vagues mordent à belles dents dans ces pèlerins en néoprène. Quelques moments de fraicheur!

L’harmonie des efforts dans les longes n’est pas facile à gagner. Capacité, taille, formes diffèrent. S’engager dans une longe est toujours un pari auquel la mer n’hésite pas à apporter son grain de sel. La démarche des longes identifiées souhaite apporter une solution (trail, aventure, loisir…).  Parfois nous trébuchons, nous nous trompons mais ensemble nous progresserons.  Nos humeurs sont comme les marées de notre littoral entières, variables et pleines de saveur.

un bonheur entier. BTh