Adhérent

Pourquoi se former?

Pour une pratique dans  la sécurité, la Santé, le confort, le plaisir, et l’épanouissement personnel

Sécurité

Notre vie est régie par les règles que nous impose le Milieu dans lequel on évolue. Les ignorer ou les transgresser et toujours possible mais jamais sans conséquence.

En mer et en activité physique c’est votre SANTE voire votre VIE et ceux de vos Partenaires ou accompagnateurs que VOUS engagez.

Règle numéro 1: Se connaitre et connaitre son binome

Suis-je ou est-ce : Un pratiquant « paisible», un aquaphile (paisible,argent,or), un autonome (paisible,argent,or)

Quelle est ma condition et quelle est sa condition PHYSIQUE et MENTALE du jour.

Quelle est notre objectif collectif.

Règle numéro 2:  Connaitre et respecter les distances de sécurité

Les accompagnateurs sont répartis sur le parcours, « un groupe Zen » ferme systématiquement la marche. Je dois choisir le bon groupe, ne jamais hésiter à changer de groupe en concertation avec mon binôme et les accompagnateurs. Je ne sors jamais de l’eau seul et ne laisse jamais mon binôme sortir seul.

Pratiquant paisible : Je ne pratique jamais de manière isolée et je reste à proximité immédiate (5 à 10 m maximum) d’un accompagnateur. (maillot blanc)

Je ne sors que par temps calme ou en ayant sollicité et obtenu l’autorisation expresse du directeur de sortie.

Pratiquant aquaphile:  Je ne pratique jamais  de manière isolée et je  reste à proximité (20 m maximum) d’un accompagnateur. (maillot blanc)

Pratiquant autonome:  J’évolue en binôme dans le périmètre borné à portée de voix et d’alerte d’un accompagnateur disposant d’une VHF, ou mon binôme ou moi sommes porteur d’un moyen d’alerte  (VHF)

Règle numéro 3 : Connaitre et appliquer le Dispositif d’Intervention et d’Alerte.Dispositif Intervention Alerte OLC

DSI OLC

Santé

Connaitre son état de santé du moment, ne pas se “mentir”, idéalement avoir partagé cette information avec le directeur de sortie afin qu’en cas d’incident, la réaction soit la plus rapide et la plus adaptée.

Il ne s’agit en aucun cas de s’immiscer dans la vie privée, dans l’intimité, d’interdire” la pratique, simplement de PROTEGER ALERTER SECOURIR.

Pour les personnes  ayant un traitement particulier (asthme, diabète…) avoir sur soi le nécessaire au traitement immédiat de la crise.

Connaitre et adopter les bonnes postures, les différentes techniques d’évolution, de respiration, de récupération.

Confort, plaisir, épanouissement personnel

C’est la seule ambition qui vaille, l’activité physique, le sport pour la SANTE pas contre.