Longe cote et pêche en mer.

 

Nous croisons souvent, depuis des années, à marée basse les pêcheurs, nous avons des membres de notre association pécheurs et entretenons des relations excellentes avec la plupart d’entre eux.

Le respect est mutuel, nous partageons le même amour de la mer que nous vivons simplement différemment.

Il arrive parfois 1 à 2 fois par an? qu’un touriste « belge » ou « Lillois » venu se perdre sur la plage nous interpelle  et de nous expliquer que le perimetre où il a lancé ses lignes lui appartient???????????

Dans certains cas, au mépris des plus élémentaires règles de sécurité  il lance devant nous, menaçant, ses lignes couvertes d’hameçons et de plomb ou juste dernière nous en « représailles ».

Certains nous écrivent et de nous promettre « mille morts »…. (voir dernier message ci-dessous…)

Quand les règles de courtoisie, de bon sens ne suffisent pas, la loi  prend le relai

Blesser quelqu’un avec un hameçon, un plomb lancé délibérément ou retiré tardivement lors du passage de nos groupes serait humainement inqualifiable mais aux conséquences juridiques très simples à établir. (voir article joint)

Les pêcheurs en Mer ont eux aussi leurs « intégristes », vraisemblablement pêcheurs devant l’éternel en espérant qu’ils ne le soient pas un jour devant la justice…

Et si on faisait du longe côte avec des casques lourds et des gilets pare balle?

_________   Pour information _____________

Coups et blessures volontaires

Qualification des faits

Les coups et blessures volontaires visent essentiellement les actes qui portent atteinte à l’intégrité physique d’un être humain. Cependant, certaines violences psychologiques sont également prises en compte.

Ils sont dits volontaires lorsque leur auteur a eu la volonté de commettre un acte violent. Il est alors responsable de toutes les conséquences de cet acte, y compris de celles qu’il n’a pas souhaité. C’est le cas par exemple d’une personne qui, en ne cherchant qu’à faire peur à quelqu’un ou à l’intimider, la blesse.

Attention : le fait qu’un acte violent ne soit pas prémédité ne suffit pas à le qualifier d’involontaire.

Peines encourues

Sauf légitime défense, la peine dépend souvent de l’intention, c’est-à-dire, du résultat recherché : ainsi, la tentative est souvent, en droit, sanctionnée de la même façon que l’acte abouti.

Cependant, la peine encourue peut aussi dépendre surtout des effets de l’acte incriminé :

Relations entre dommages et sanctions
Dommage subi par la victime Peine encourue
Aucune lésion ou blessure 750 € d’amende
Incapacité totale de travail d’une durée inférieure ou égale à 8 jours 1 500 € d’amende (3 000 € en cas de récidive)
Incapacité totale de travail de plus de 8 jours 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende
Mutilation ou infirmité permanente 10 ans d’emprisonnement et 150 000 € d’amende
Mort (homicide involontaire) 15 ans d’emprisonnement et diverses peines complémentaires
Mort (meurtre) 30 ans d’emprisonnement et diverses peines complémentaires

Circonstances aggravantes

Les peines sont aggravées si l’une au moins des conditions suivantes est remplie :

  • la victime est âgée de moins de 15 ans ou est particulièrement vulnérable (malade, enceinte, très âgée …),
  • la victime est un agent public, un avocat, un juré ou une personne partie à un procès,
  • un lien particulier lie l’auteur à la victime : personne dépositaire de l’autorité publique, époux, concubin, enfant, par exemple.
  • l’auteur a agi avec préméditation, en bande ou avec une arme,
  • l’auteur a agi sous l’emprise de l’alcool ou de drogues.

_________________Dernier message:______________

Le 27/01/2015 21:57, arno.coutreel et a écrit :
Bonjour
Je n’ai toujours pas de nouvelles, votre contact doit avoir un emploie du temps de ministre ?
Cela confirme mon opinion ( très souvent partagée par d’autres pécheurs encore exprimée lors de la dernière assemblée générale ) sur votre trop haute opinion de votre activité et sur la basse classe que représente les pécheurs, cependant cela va changer, vous verrez.
Prendre les gens pour des cons en laissant trainer les choses ne vous sert guère.
En espérant ne plus vous croiser sur le sable.
M Coutreel